Pokerchan, au dessus des loies

13 janvier 2020

I am back!

Lol 7 ans après je reviens.
Sans rentrer dans les détails maintenant j’habite au Japon et je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer au Poker.
À mon arrivée ici en 2015 j’ai ouvert un compte 
pokerstars.com avec 15 dollars mode recréation.
J’ai monté jusqu’un petit 60 dollar en faisant des 
sng micro et en restant sur des 0.50cents.

Voyons voir jusqu’où on va aller avec cette BR et ce qu’il me reste de skill lol


BR Pokerstars : 62,77

Posté par Albanovista à 14:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 mai 2013

Gestion participation MTT

04

 

Pokerstars :

Grace aux points FPP il est possible d'acheter des tickets tournois dans la boutique pokerstars.
En plus des SnG, je vais donc participer aussi réguliérement que possible à des mtt sans toucher à ma BR.
Pour l'instant je tenterais exclusivement les MTT 1€ (ceux de 20h et 21h).
Ca permet en fonction du volume de gain des points VPP d'avoir quotidiennement des MTT gratuits qui, je l'espère, viendront gonfler la BR de temps en temps.

STATUT VIP
BUY IN

silver_hp

1€

gold_hp

5€

platinum_hp

10€

supernova_hp

20€

 

Winamax :

Pour l'instant je collecte exclusivement les tickets de 5 et 10€ à buy in 2€ max.
Une fois que j'ai une dizaine de tickets je les jouerais en Sng je pense.

Posté par Albanovista à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2013

Ajustement et A-Game

Après quelques revers en utilisant le A-game mis en place plus tot, voici quelques ajustements après étude :


Low-Blinds (Blinds 10/20 - 50/100) :

Très, très tight.
Ne call les tapis qu'avec KK et AA.
Jouer/Raise uniquement AA,KK, AKs, QQ (x3,7+un peu plus par limpers).
Si KK UTG ou early position sur table loose/agressive, possibilité de limper pour espérer une raise.
Si AKo relancer 2,3 et être prêt à coucher.
Ajuster les mises en fonctions du nombre de joueurs impliqués dans le coup.
Relancer fort, C-bet, être prêt à coucher en fonction du flop ou de l'adversaire (attention aux regs).
Si pot à bonne équité avec par exemple une relance +certains call, possibilité de boiter avec AKs.
Avec QQ, relancer fort, voir en fonction du flop, mais être prêt à coucher.
Jeter AQo ou AJo.
Limper  TT, 99, 88, 77, 66, 55, 44 et 33 et 22 si late position ne pas call une raise>100 jetons.
Avec JJ relancer si premier à parler ou pas de raise avant.
Vol de Blind uniquement avec des bonne mains à équité connectés (possibilité de suites/couleurs...) et late position.
Exemple de mains à équité avec lesquelles on peux voler les blinds en position uniquement (x2,3BB):

0042-AcQh;0043-Ad0008-3d;KcTc; AJs ...(mains qui donnent à la fois possibilités de quinte et de flush)


Mid- blind (Blinds 50/100 -150/300)

Continuer à jouer TAG, desserer un peu le jeu en incluant dans la range de main les AKo, AQs.
Limper les paires si max =100 jetons.
Call parfois les relances si BB ou SB avec des mains à équité (défendre agressivement si quelque chose au flop)
Devenir de plus en plus agressif.
-Steal et resteal.
Pour le vol de blind adapter la force de la main en fonction de : la position, les joueurs.
Par exemple raise steal avecKd0006-2s en SB sur BB si BB stack équivalent et pas short, mais pas au bouton.
Si infos sur les joueurs (tight ou pas tight, tendance à defendre ses blinds etc...)
Pour les resteal : analyser si le joueur est en vol de blind ou pas (position, type de joueur etc...), de préférence avec une main à équité.
De préférence faire re-steal si il y a caller et raiser.
Attaquer les serials HBL (high blinds limpers) et les noter.
Commencer à push au lieu de steal si on a moins de 10BB avec les mêmes mains.
Push avec des mains marginales en SB sur BB, Resteal all in Les vols de blinds évidents.
Call avec des mains marginal si il y a plus dans le pot que ce qu'il y a à rajouter pour le showdown.


High Blind (150/300- ++)

C'est le moment ou il faut doubler ou mourir d'urgence si ce n'est déjà fait ( car cela implique qu'il ne doit rester beaucoup de fold équité)
Cibler les joueurs sur lesquel il faut pusher (stack, style de jeu, fold équité etc...) PAS FORCEMENT UTG OU SB.
Gamble si plus le choix.
Si gros stack emmerder les joueurs. Boiter les petits, call light si il n'y a pas beaucoup à rajouter etc... Voler les blinds, faire régner la dictature.

BULLE

Ne pas s'embrouiller avec le monstre de la table ou le 2eme monstre si on est sois même le monstre (sauf si short stack).
Etre agressif à la bulle : push si short stacked ou voler les blinds. Resteal avec mains corrects.
Call light si le pot represente le double de ce qu'il y a à rajouter et si ça ne met pas dans la merde.
Etre l'agresseur plutot que l'agressé. Profiter de la peur de sauter à la bulle pour faire régner la terreur.
(mieux vault être 1er sur une table que 3ème sur 2 tables).
Prendre tout les risques si on est le short stack du groupe (agresser le 2ème plus short)

Posté par Albanovista à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 avril 2013

Gestion des bad run/sick run

b8f505c8d

poker-downswing

Depuis le dernier compte rendu de session et la mise en application de ce que j'ai appelé mon A-Game lors d'un précédent article, j'avais réussi à monter une Bankroll d'environs 420€ et ne faisais que des sit and go 5€ sur pokerstars.
Vu que ma BR montait de manière assez régulière et que j'étais assez souvent positif lors de mes sessions, j'avais l'optimisme d'espérer la faire monter un jour à des sommets.
Mais voilà, ça ne peux pas durer éternellement. Ca serait trop facile et à la porté de trop de monde autrement.
Il y a la variance inhérente au poker qui fait que parfois il y aura des sessions négatives bien sur, mais il y a bien pire que ça; il y a un des plus grand ennemi du joueur de poker :
Le badrun.
Inutile de décrire de quoi il s'agit car tout le monde sait de quoi il s'agit et tout le monde y a droit.
La difficulté est de savoir si on est vraiment en badrun ou si il s'agit d'une simple variance et donc de savoir s'arreter avant de trop perdre.
De 420€ je suis retombé à 230€ en l'espace de 2 jours. Presque 50% de ma BR.
Enchainant des sessions catastrophes ou très souvent j'avais un pourcentage d'ITM de 10 à 20% maxi. Bad Beat sur bad beat. Devenir ITM est devenu d'une extrême difficulté car non seulement le jeu ne va pas dans mon sens, mais en plus mes adversaires, eux, ont très souvent de la réussite en coin flip contre moi.
Même à la bulle ou j'ai rarement réussi à monter un gros stack sur ces sessions, je suis en situation délicate ou je suis le plus short et ou mes tentatives d'agressivité ou de jouer tight se soldent par des échecs cuisant et même frustrant car c'est comme si on me tendait des pièges spécialement pour me faire sortir du jeu.
Bref, jai perdu presque 200€ car j'ai fait des erreurs classiques en cas de badruns.
D'abord je me suis entêtté car je voulais rattraper les sessions négatives. Du coup j'ai enchainé les tables au lieu de faire un arrêt d'urgence.
Ensuite le soir j'étais tellement énérvé et frustré par la journée, j'avais pris de l'alcool pour me détendre un peu et j'ai encore relancé plein de tables en étant au téléphone avec un pote en lui racontant mes bad beat de la journée.
Grave erreur car par manque de concentration/lucidité j'ai ouvert certaines tables à 5€ alors que j'étais déjà en dessous d'une BR qui neme permettait plus de lancer des 5€. Et bien entendu je me suis particulièrement mangé les plus belles crasses spécifiquement sur ces 5€.
Le lendemain on espère toujours que la mauvais sort s'arrête. Comme si le génie du sommeil allait passer, telle la petite souris, durant la nuit pour retirer cette poisse.
Et bien non.Ca ne s'arrete pas comme ça. En plus ce qui est vicieux avec les périodes de badrun, c'est qu'on se retrouve dans une spirale ou non seuleument on a pas de réussite, mais en plus par conséquence son A-game s'en retrouve affecté et on devient plus hésitant dans ses décisions, on tilt, on call avec une range de main beaucoup plus large. On n'ose plus jouer ses mains etc...
Du coup pareil aujourd'hui : sessions sur des tables de 1€ et 3€ et même punitions. Un sentiment de difficulté énorme pour être dans les places payés et les rares fois ou je suis en heads up final mes adversaires touchent des flops à vomir.Pareil, sessions avec taux d'ITM inférieur à 30% avec aucun sit and go remporté.
Alors comment faire face à ces périodes horribles qui donnent envie à tout joueur de poker de se jeter sous un camion.
Premiérement la gestion stricte de sa BR qui consiste à redescendre de limite si on descend en dessous d'un seuil défini (cf tableau de gestion de BR). Cela permet de limiter la casse et de ne pas perdre tout.
La plus grosse erreur est de tilter complétement et de s'obstiner sur des hautes limites alors qu'on n'a plus la BR qui permet de jouer sur ces limites. Certains, par tilt, et dans l'espoir de récupérer leurs pertes, jouent parfois en full BR.
C'est le meilleur moyen de tout perdre et d'être obligé de recaver pour repartir à zéro.
Il faut donc accepter de redescendre de limite. Comme on dit il faut parfois reculer pour mieux sauter.
Ensuite, une fois le bad run clairement identifié, il est important de faire une pause. Même si on est accroc, il faut savoir s'arreter. Prendre le temps de faire d'autres choses. Faire du sport,sortir voir des amis, de la famille.Remettre encore son jeu en question.
La dernière fois que j'ai eu un bad run c'est en changeant mon style de jeu que j'ai réussi à l'arreter. Le poker est une discipline ou on peux toujours s'améliorer.
Il est donc important d'affiner son A-Game en lisant des bouquins, regardant des vidéos etc...
On peux toujours améliorer son jeu.
Ensuite il est possible pourquoi pas de s'essayer sur d'autres room de poker et de changer de format de jeu.
Pour regagner confiance, il est conseillé de jouer sur des limites beaucoup plus basses et de retrouver des automatismes et un A-game bien affuté avant de remonter sur ses limites.
Une fois qu'on retrouve confiance en son jeu et que la réussite semble vous sourire à nouveau, que les sessions redeviennent positives. Vous pouvez reprendre aux limites qui sont à hauteur de la BR restante.
Si le poker représente son gagne pain, il est difficile de s'arreter plusieurs jours et on sera tenter de rejouer assez rapidement. Mais il est vraiment important de changer quelque chose car sinon le bad run ne partira pas comme par magie.
Il faut regagner sérénité et améliorer son jeu. Si possible analyser ses erreurs et ses points faibles car il ne faut pas penser que l'on a un jeu parfait (même si jusqu'à maintenant il vous a permis de monter une bonne BR) et que c'est uniquement la malchance qui vous porte préjudice.
Dans mon cas j'ai remarqué que j'ai beaucoup sauté à la bulle ces derniers temps. Je vais donc essayer d'adopter une stratégie differente à la bulle grâce aux bouquins, vidéos etc...
Voici un article interessant sur la gestion des bad run au poker :

http://fr.pokerworks.com/actualites-sur-le-poker/2009/01/30/apprendre-poker-online-gerer-bad-run-tilt-conseils-bankroll-pause-break-malchance-2009-01-30.html

On remarque sur la courbe de boku87 qu'il a connu aussi des bad runs énorment ( période noire de pertes d'environs 10000 euros) qu'il a réussi a surmonter.
La perseverence et la discipline sont des éléments très importants au poker pour en surmonter les difficultés.

Sur son blog, héberge par Pokerstars, Boku87 nous livre son impression :
"The secret to being successful it to continually try to play, always work on your game and try to improve. If you do this, and if you put in enough hours, you also have the chance to build up a big bankroll. That's what this challenge was all about - to proof that it is possible to build a huge bankroll from very small amounts."


Je reviendrais éditer cet article si je m'en sort et que j'estime avoir gérer mon badrun et en être sorti.
Sinon c'est que je me suis jeté sous un camion haha.

Posté par Albanovista à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2013

Gestion de Bankroll - Exemple de Boku87

boku87



Je suis tombé sur un article qui présentait un joueur allemand Boku87 qui a réussi le challenge de passer d'une BR de 5$ à 100000 en moins d'un an.
Sa gestion de bankroll se rapproche de celle que j'ai décidé d'adopter :

Voici donc comment Boku87 a géré sa bankroll pour réussir ce défi:

  • Avec 5$ de bankroll

il ne pouvait pas prendre le risque de jouer des sitngo ou des parties de texas holdem no limit. Il a donc commencé en limit à 0,02/0,04$.

  • A 10-12$ de bankroll

Il a pu commencé le sitngo à 25 cts

  • A 40-50$ de bankroll

Il passe au sitngo à 1,10$, S’il perd plus de 20 buy-in, il redescend au niveau inférieur.

  • A 100$ de bankroll

Il incorpore des sitngo à 18 joueurs avec des buy-in plus élevés à 1,75$, ppour passer à 3$ quand sa bankroll sera aux alentours de 180$.

  • A 250$ de bankroll

Boku87 joue exclusivement des sit n go à 3$.

Ensuite sa règle est aussi simple que stricte: Il gère sa bankroll de façon à avoir environ 70 à 80 buy-ins. Dès qu’il a 70 à 80 buy-ins du niveau supérieur, il commence à ajouter certains buy-ins plus élevés.

En respectant les règles qu’il s’était fixé et en jouant 8h par jour, il est passé de 5$ à 10000$ en 1 mois

boku87-ohnerakeback

Posté par Albanovista à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2013

Stratégie et A Game

Bon après pas mal de temps me revoici pour écrire un article sur la stratégie à adopter en SnG.

Sur Pokerstars j'ai connu une période de très très mauvais résultats, avec un pourcentage d'ITM proche des 10%.
Après avoir crié au scandale, au badrun, à la malédiction etc, je me suis remis en question  et j'ai décidé de changer mon A Game car visiblement ça ne va pas du tout.
Alors bien sur beaucoup de crasses, beaucoup de Bad beat etc..., mais ça n'explique pas d'aussi mauvais résultats pendants plusieurs jours.


J'avais connu une descente aux enfer ou ma BR pokerstars était retombée à presque 10 euros et ou j'étais retombé à jouer sur des 0,25 cents.
Peu de temps après j'avais adopté un style de jeu complétement bourrin qui m'avait permis de faire une perf sur la bataille des planète.
En gros, je faisais pas dans la dentelle. Si j'avais moins de 10 fois la BB je boitais any card en position.

Plutot que de faire attention à mes cartes, je faisais attention à la position, au stack des joueurs etc...
Je m'amusais de constater le nombre de crasses que je mettais avec mes poubelles aux call station.


Cela fonctionnait très bien, puis un jour ca ne passait plus et je me suis remis en question comme souvent.
Dernierement mon jeu était redevenu très basique, et j'attendais d'avoir des cartes à équité pour devenir agressif.
Constatant amèrement que mes soit disant cartes à équité ne tiennent quasiment jamais.

Franchement j'ai vu tellement de saloperies ces derniers jours que j'ai décidé de retourner vers un style de jeu ou les cartes m'importent peu.

Tant qu'il y a une fold équité, même contre des call station, il y a 30% de chance de se faire call sur un push et après on peux considérer qu'on a encore des chances de remporter le showdown avec n'importe quelle main.
Il y a donc des situation ou les probabilités démontrent qu'il est preferable de push anycard que de coucher à un certain moment de la partie.

Attendre une main telle que AK ou meme JJ pour boiter anyposition dans le late game est une grave erreur car on se retrouve souvent avec plus aucune fold équité contre des mega stackés qui se feront un plaisir de call à 70% des cas. Et très souvent on va se manger un bad beat des collines ou bien on va se retrouver contre 22 qui va tenir face à son tant attendu AK.
Il est parfois préférable de coucher son AK et boiter avec 7&2 le tour suivant selon la position, les mouvements de la table, les stacks, le risk and reward etc...

Je vais rédiger ici ce que je considére à l'heure actuelle comme mon A-game:

Early game :

Low-Blinds (Blinds 10/20 - 50/100) :

Très, très tight.
Ne call les tapis qu'avec KK et AA.
Jouer/Raise uniquement AA,KK, AKs, QQ (x3,7+un peu plus par limpers).
Si KK UTG ou early position sur table loose/agressive, possibilité de limper pour espérer une raise.
Si AKo relancer 2,3 et être prêt à coucher.
Ajuster les mises en fonctions du nombre de joueurs impliqués dans le coup.
Relancer fort, C-bet, être prêt à coucher en fonction du flop ou de l'adversaire (attention aux regs).
Si pot à bonne équité avec par exemple une relance +certains call, possibilité de boiter avec AKs.
Avec QQ, relancer fort, voir en fonction du flop, mais être prêt à coucher.
Jeter AQo ou AJo.
Limper  TT, 99, 88, 77, 66, 55, 44 et 33 et 22 si late position ne pas call une raise>100 jetons.
Avec JJ relancer si premier à parler ou pas de raise avant.
Vol de Blind uniquement avec des bonne mains à équité connectés (possibilité de suites/couleurs...) et late position.
Exemple de mains à équité avec lesquelles on peux voler les blinds en position uniquement (x2,3BB):0042-AcQh    0043-Ad0008-3d    KcTc   0046-AsJs

...(mains qui donnent à la fois possibilités de quinte et de flush)

Comme c'est expliqué un peu partout il est très mal joué de tenter un coin flip en début de sit & go, meme avec les as, car si on gagne, on double mais ca ne double pas les chance de gagner le sng ou meme d'etre ITM, alors que si on perds on a zero chance de gagner ou d'etre payé. Le risk reward ne vaut donc pas le coup de prendre trop de risque au début des sng.
Les joueurs qui font tapis en début de sng ne sont en général pas très au courant de la statégie gagnant en sng.

Donc en gros, les seules cartes avec lesquelles ont peu eventuellement aller à tapis, sont AA et KK.


Mid- blind (Blinds 50/100 -150/300)

Continuer à jouer TAG, desserer un peu le jeu en incluant dans la range de main les AKo, AQs.
Limper les paires si max =100 jetons.
Call parfois les relances si BB ou SB avec des mains à équité (défendre agressivement si quelque chose au flop)
Devenir de plus en plus agressif.

-Steal et resteal.
Pour le vol de blind adapter la force de la main en fonction de : la position, les joueurs.
Par exemple raise steal avecKd0006-2s en SB sur BB si BB stack équivalent et pas short, mais pas au bouton.
Si infos sur les joueurs (tight ou pas tight, tendance à defendre ses blinds etc...)
Pour les resteal : analyser si le joueur est en vol de blind ou pas (position, type de joueur etc...), de préférence avec une main à équité.
De préférence faire re-steal si il y a caller et raiser.
Attaquer les serials HBL (high blinds limpers) et les noter.
Commencer à push au lieu de steal si on a moins de 10BB avec les mêmes mains.
Push avec des mains marginales en SB sur BB, Resteal all in Les vols de blinds évidents.
Call avec des mains marginal si il y a plus dans le pot que ce qu'il y a à rajouter pour le showdown.


High Blind (150/300- ++)

C'est le moment ou il faut doubler ou mourir d'urgence si ce n'est déjà fait ( car cela implique qu'il ne doit rester beaucoup de fold équité)
Cibler les joueurs sur lesquel il faut pusher (stack, style de jeu, fold équité etc...) PAS FORCEMENT UTG OU SB.
Gamble si plus le choix.
Si gros stack emmerder les joueurs. Boiter les petits, call light si il n'y a pas beaucoup à rajouter etc... Voler les blinds, faire régner la dictature.

BULLE

Ne pas s'embrouiller avec le monstre de la table ou le 2eme monstre si on est sois même le monstre (sauf si short stack).
Etre agressif à la bulle : push si short stacked ou voler les blinds. Resteal avec mains corrects.
Call light si le pot represente le double de ce qu'il y a à rajouter et si ça ne met pas dans la merde.
Etre l'agresseur plutot que l'agressé. Profiter de la peur de sauter à la bulle pour faire régner la terreur.
(mieux vault être 1er sur une table que 3ème sur 2 tables).
Prendre tout les risques si on est le short stack du groupe (agresser le 2ème plus short)

Range de Push/Steal

POKERSTARS.fr

10BB  7BB
5bb 3bb

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mid Game (BB 50/100) :

Commencer à être agressif. Voler les blinds avec anycard en position (SB ou au bouton) si personne n'a relancé avant. Si un des joueurs boite ou 3 bet, coucher (sauf si AK, AA, KK, QQ, JJ). Si un des joueurs call, essayer un C-Bet et coucher si le joueur ne lache pas (tant pis, faut pas être tétu si y a rien au flop).
Se laisser voler ses blinds sauf si AK, AA, KK, QQ, JJ, AQ, AJ, TT ou on peux tenter de sur relancer.

Si on a moins de 10 BB en stack, il faut agir vite et passer en push or fold. Arreter de relancer, soit on couche, soit on boite.
Push avec any card si position SB ou bouton et que son stack represente au moins 60% du stack des autres joueurs.
Si main avec un peu d'équité (pas 7 et 2 non suited par ex.) boiter sur les limpers (si fold équité et pas trop de limpers).
Important d'attendre les bon spot. Ne pas agir sauf si AK, AA, KK, QQ, JJ, si il y a une relance.
Si vos voisins de droite sont clairement en vol de blind, ne pas hésiter à boiter avec anycard sur des relances incessantes. Si ils call avec les As, bon appetit à eux (et encore rien n'est jamais perdu).

Late Game (BB 150 et plus):

Voler les blinds, emmerder les joueurs, doubler ou mourir VITE.
Il faut jouer très agressif. Resserer son jeu uniquement à la bulle sauf si mega stacké.
Relancer en postion les paires, AK, AQ et C bet. Si bouton ou SB, relancer anycard, si boité, ne call qu'avec AA, KK, QQ, JJ, TT et AK, AQ, AJ sauf si ca n'implique pas plus de 50% de son stack ou on peux call avec plus léger.

Si moins de 10 BB en stack, pareil. Push or fold. Anycard en postion sauf si adversaire trop gros stack ou trop petit (car grande chance d'être call).Boiter sur les limper ou les SB qui call pour voir un flop.

Bulle

Vol de blind ( relances à 2,3 en postion ), resserer le jeu si joueurs a stack équivalents qui jouent agressifs/loose. Si les joueurs sont tights, voler les blinds. Agresser son adversaire direct pour la place ITM si on est dans les plus short stack.
Si big stack, utiliser ses jetons pour emmerder les short stacks.
Si mega stack boiter any card pour voler les blinds, épargner le short stack pour faire durer la dictature. Si on se fait call et qu'on perd au showdown, tant pis on reste big stack et on peux continuer a emmerder mais sans impliquer tout ses jetons.

ITM

Agressif. Relancer si stack > 10 BB et boiter si < 10 BB. Favoriser de boiter sur le 2eme stack et pas le mega stack.
Si BB > 600, boiter avec any figure, any paire, any suited card.

Heads Up

Relancer tout le temps, emmerder le joueur. Si il boite couche sauf si AA, KK, QQ, JJ, TT et AK, AQ, AJ. Si call, C-bet.
A partir de BB>600 push or fold. Plus les blinds augmentent plus il faut elargir la range de main. ( A BB 1200 il faut boiter et caller anycard).

 

 

Posté par Albanovista à 03:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2013

Journée du 02/01

Journée noire voire cauchemardesque niveau bad beat et compagnie.
Y a des jours comme ça ou rien ne va dans le bon sens. Ca fait partie du poker. D'ou l'importance de bien gérer sa bankroll pour ne pas essuyer trop de pertes en cas de contre performance ou de bad run.
2 MTT sur pokerstars à 2 et 3€.
ITM sur aucun des deux.

Session sur Winamax qui s'est pas très bien passée avec des buy ins de 1 à 3€. Rattrapée par une deuxième session avec des quitte ou double dont 1 à 5€ qui a permis de revenir positif sur la session globale.

Session sur Pokerstars presque catastrophique niveau des trucs que je me suis mangé et après laquelle je finis évidement négatif.

 

BR pokerstars : 209,16€
BR winamax : 81,71€

Posté par Albanovista à 01:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2013

Journée du 01/01

2 Sessions d'une dizaines de table sur pokerstars aujourd'hui sur un mélange de tables de 1 et 3 euros. 2 MTT à 2 et 3 euros, payés 3€ et quelques sur le 2€ et out du 3€ avant l'ITM.
2 sessions sur Wina mélange de quite ou double et full ring entre 0.50 et 5 euros.

Positif sur pokerstars (environs +14€)
Négatif sur wina (environs(-5€)

Ne pas mélanger des buys in trop éloignés comme 0.5 et 5€.

BR pokerstars : 224,23€
BR winamax : 74,85€

Posté par Albanovista à 02:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2013

Gestion de Bankroll SnG

110411015559727799

La gestion de sa bankroll est un point primordiale pour réussir à être gagnant au poker en ligne.
Il s'agit de ne pas prendre trop de risques et de pouvoir encaisser la variance propre au jeu qui fait que, quelque soit le niveau, on subit tous des baisses dans sa progression.

Pour débuter je suis sur deux rooms de poker, à savoir Pokerstars.fr et Winamax.

Voici mon plan d'action pour la gestion de ma BR sur ces deux rooms :

POKERSTARS.com

BANKROLL BUY IN
160~200 (75%) 1,5$ & 3,5$ (25%)
200~240 (50%) 1,5$ & 3,5$ (50%)
240~280 (25%) 1,5$ & 3,5$ (75%)
280~350 3,5$
350~420 (75%) 3,5$ & 7$ (25%)
420~490 (50%) 3,5$ & 7$ (50%)
490~560 (25%) 3,5$ & 7$ (75%)
560~720 7$
720~880 (75%) 7$ et 15$(25%)
880~1040 (50%) 7$ et 15$(50%)
1040~1200 (25%) 7$ et 15$ (75%)
1200~1000 15$
1000~1200 (75%) 10€ & 20€ (25%)
1200~1400 (50%) 10€ & 20€ (50%)
1400~1600 (25%) 10€ & 20€ (75%)
2400~1800 30$
1800~2000 (75%) 20€ & 30€ (25%)
2000~2200 (50%) 20€ & 30€ (50%)
2200~2400 (25%) 20€ & 30€ (75%)
2400 et plus 30€

 

POKERSTARS.fr

BANKROLL BUY IN
175~200 (75%) 1€ & 3€ (25%)
200~225 (50%) 1€ & 3€ (50%)
225~250 (25%) 1€ & 3€ (75%)
250~275 3€
275~320 (75%) 3€ & 5€ (25%)
320~360 (50%) 3€ & 5€ (50%)
360~400 (25%) 3€ & 5€ (75%)
400~500 5€
500~600 (75%) 5€ et 10€ (25%)
600~700 (50%) 5€ et 10€ (50%)
700~800 (25%) 5€ et 10€ (75%)
800~1000 10€
1000~1200 (75%) 10€ & 20€ (25%)
1200~1400 (50%) 10€ & 20€ (50%)
1400~1600 (25%) 10€ & 20€ (75%)
1600~1800 20€
1800~2000 (75%) 20€ & 30€ (25%)
2000~2200 (50%) 20€ & 30€ (50%)
2200~2400 (25%) 20€ & 30€ (75%)
2400 et plus 30€

 

WINAMAX

Sit&Go Quitte ou Double(6-Max et Full Ring) et normaux

BANKROLL BUY IN
50~100 0.50~1€
100~150 1€ ~ 2€
150~200 2€
200~250 2€ ~ 3€
250~300 3€
300~375 3€ ~ 5€
375~450 5€
500~800 5€ et 10€
800~1200 10€
1200 et plus 10€ & 20€

 

Posté par Albanovista à 23:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]